Comment la technologie blockchain transforme-t-elle l'audit financier?

16 février 2024

Comprendre le fonctionnement de la blockchain

Pour comprendre comment la blockchain transforme l'audit financier, il faut d'abord comprendre comment fonctionne cette technologie révolutionnaire : c'est une technique de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle se compose d'une série de blocs sécurisés et inviolables, où sont enregistrées des données. Chaque bloc contient des transactions et chaque fois qu'une nouvelle est enregistrée, elle est ajoutée à la chaîne dans un nouveau bloc.

La principale particularité de la blockchain est qu'elle est décentralisée. Contrairement aux systèmes traditionnels où une entité ou une institution centrale contrôle et valide les opérations, dans la blockchain, cette responsabilité est répartie entre tous les participants du réseau : chacun détient une copie de l'ensemble de la chaîne de blocs et peut valider les nouvelles transactions. Lorsqu'une transaction est validée par la majorité des participants, elle est enregistrée dans un nouveau bloc et ajoutée à la chaîne.

Un autre atout de la blockchain est son immutabilité : une fois qu'une transaction est enregistrée dans un bloc et que ce bloc est ajouté à la chaîne, il est pratiquement impossible de la modifier ou de la falsifier, car chaque bloc contient non seulement les détails de la transaction, mais aussi un identifiant unique appelé "hash", généré en fonction des informations contenues dans le bloc précédent. Toute modification changerait le hash du bloc, ce qui entraînerait un conflit avec le reste de la chaîne.

Enfin, la transparence de la blockchain offre une visibilité totale à tous les participants : c'est ce qui la distingue des systèmes traditionnels où les transactions sont souvent opaques et accessibles seulement à certaines parties.

Ses caractéristiques - décentralisation, immutabilité et transparence - en font une technologie idéale pour le domaine de l'audit financier.

La technologie blockchain et l'audit financier : une alliance prometteuse

La blockchain, avec sa capacité à offrir une transparence et une traçabilité inégalées, révolutionne déjà l'audit financier :

  • Elle permet d'enregistrer, de valider et de suivre les opérations financières de manière sécurisée et immuable. Chacune d'entre elles est enregistrée de manière permanente et ne peut être ni modifiée ni supprimée. C'est une source d'information fiable et vérifiable pour les auditeurs financiers, ce qui accélère le déroulement de l'audit et augmente sa précision.
  • Elle réduit également le risque d'erreur humaine et de fraude : avec les systèmes traditionnels, les auditeurs doivent se fier à l'exactitude des enregistrements budgétaires fournis par l'entreprise, alors qu'avec la blockchain, ils peuvent vérifier indépendamment les transactions et les soldes directement à partir de la blockchain. De plus, comme elle est décentralisée et distribuée sur plusieurs ordinateurs, elle protège de la manipulation et de la fraude.
  • Elle améliore l'efficacité et la rentabilité de l'audit : actuellement, c'est un procédé manuel et intensif qui nécessite beaucoup de temps et de ressources. Avec la blockchain, un grand nombre de ces tâches peuvent être automatisées, réduisant ainsi le temps et le coût : au lieu de passer en revue manuellement des milliers de transactions, les auditeurs peuvent utiliser des algorithmes pour analyser rapidement toutes les opérations sur la blockchain.
  • Elle peut également améliorer la confiance et la transparence pendant le déroulement de l'audit car toutes les parties prenantes, y compris les investisseurs, les régulateurs et le public, peuvent avoir un accès immédiat et inaltérable aux registres. Cela augmente la confiance dans les résultats de l'audit, et favorise une plus grande transparence et une prise de responsabilité des entreprises.

La blockchain a le potentiel de transformer l'audit financier en augmentant précision, efficacité, sécurité et transparence. Toutefois il faudra surmonter plusieurs défis, dont la nécessité d'une réglementation claire, l'adoption de normes technologiques et la formation des auditeurs à son utilisation.

Les avantages de l'utilisation de la blockchain dans l'audit financier

La technologie blockchain pourrait bientôt se retrouver dans votre poche

Son utilisation offre plusieurs avantages importants :

  1. Une transparence inégalée : toutes les opérations sont vérifiables et l'entreprise ne peut pas modifier ou dissimuler les transactions une fois qu'elles ont été enregistrées.
  2. Elle accroît l'efficacité de l'audit : en automatisant les procédés de vérification des transactions grâce des algorithmes intelligents, qui peuvent rapidement et précisément vérifier un grand nombre d'opérations. C'est un gain du temps et cela permet d'améliorer la précision.
  3. Une sécurité renforcée : comme chaque bloc de la chaîne est lié au précédent et au suivant,  et qu'il est pratiquement impossible de modifier ou de falsifier une transaction, les données financières sont plus sûres et le risque de fraude est considérablement réduit.
  4. Une traçabilité améliorée : chaque opération enregistrée sur la blockchain a une "empreinte digitale" unique, ce qui signifie qu'il est possible de la suivre jusqu'à sa source. C'est très utile pour les auditeurs, car cela leur permet de détecter facilement celles qui sont suspectes ou irrégulières.

Elle peut donc apporter des avantages considérables en rendant l'audit plus rapide, plus précis et plus sûr. On peut parier que de plus en plus d'entreprises et d'organisations l'adopteront  dans les années à venir.

Cas d'utilisation de la blockchain en audit financier

Réaliser son évaluation budgétaire avec la blockchain permet de se garantir de son efficacité

La technologie blockchain a plusieurs applications potentielles en matière d'évaluation financière : 

  • La possibilité d'automatiser le processus d'audit grâce à l'utilisation de contrats intelligents : ce sont des programmes informatiques qui fonctionnent sur une blockchain et qui exécutent automatiquement des transactions lorsque certaines conditions sont remplies.Ainsi, les auditeurs peuvent s'épargner un examen manuel des documents et réduire le risque d'erreur.
  • La traçabilité et la vérifiabilité des opérations : avec les registres traditionnels, il est difficile de vérifier l'exactitude d'une transaction ou de suivre son parcours à travers un réseau complexe d'intermédiaires. Avec la blockchain, chaque transaction est enregistrée de façon transparente et immuable, ainsi, les auditeurs peuvent suivre facilement son parcours et vérifier son exactitude.
  • Elle pourrait également être utilisée pour améliorer la transparence et l'intégrité des rapports financiers : en s'en servant pour enregistrer les données, les entreprises pourraient garantir l'intégrité de leurs rapports et réduire le risque de fraude. De plus, elle pourrait permettre aux auditeurs de vérifier les données financières en temps réel, accélérant ainsi le processus d'audit et donnant plus de précision aux rapports.
  • Enfin, elle pourrait servir à améliorer l'efficacité des audits internes : en l'utilisant pour enregistrer les transactions internes, les entreprises pourraient automatiser le processus d'audit interne et éviter d'avoir recours à l'examen manuel. Elle pourrait aussi permettre aux auditeurs internes de suivre les transactions en temps réel et de détecter rapidement les anomalies, améliorant l'efficacité de l'audit interne et réduisant le risque de fraude.

La technologie blockchain a la capacité de transformer l'audit financier de plusieurs façons : en automatisant le processus, elle améliorerait la traçabilité des opérations, la transparence des rapports financiers et l'efficacité des audits internes. Elle offre de nombreuses possibilités pour l'avenir de ce type d'audit.

Les défis et les perspectives futures de la blockchain dans l'audit financier

La blockchain : une révolution dont il faudra que les professionnels se saisissent en se formant à son utilisation

Malgré les nombreux avantages que la technologie blockchain lui apporte, il subsiste des obstacles à sa mise en œuvre dans ce domaine :

  • Le manque de connaissances sur cette technologie parmi les professionnels de la finance. Certains auditeurs sont réticents à l'adopter en raison des difficultés techniques et du manque de formation. De plus, comme il s'agit d'une technologie relativement récente, il n'existe pas encore de normes ou de réglementations claires régissant son utilisation dans ce genre d'audit.
  • La question de la sécurité des données. Elle est considérée comme plus sécurisée que les systèmes traditionnels, mais pour autant elle n'est pas à l'abri des cyberattaques. Les auditeurs doivent donc être en mesure de garantir la sécurité des données de leurs clients lorsqu'ils utilisent la technologie blockchain.

Malgré ces défis, les perspectives d'avenir sont prometteuses : avec les avancées technologiques et l'adoption croissante de la blockchain par des entreprises de tous les secteurs, il est très probable qu'elle deviendra de plus en plus courante dans l'audit financier. Cela mènera à une plus grande transparence, une meilleure efficacité et une plus grande précision dans le processus d'audit.

De plus, avec le développement de nouvelles normes et réglementations, elle pourrait en devenir une partie intégrante. Les organismes de réglementation du monde entier commencent déjà à reconnaître son potentiel et à élaborer des cadres réglementaires pour son utilisation. À mesure que ces obstacles seront surmontés, nous verrons sûrement une adoption de plus en plus large de la blockchain dans ce domaine.

La blockchain peut transformer l'audit financier, mais tout dépendra de la manière dont les professionnels de l'audit et les organismes de réglementation relèveront les défis actuels. La formation continue, l'innovation technologique et l'élaboration de normes claires seront essentielles pour assurer l'avenir de la blockchain dans ce secteur. .